Actualités

Retrouvez ici toutes les dernières infos concernant les activités de Voile à la Carte.

STAGES MARS 2019

Voile  à la carte vous propose de vivre une aventure exceptionnelle lors d'une navigation reliant Les Sables d'Olonne à St Raphaël sous forme de stage embarqué d'une, deux ou trois semaines.

La navigation s'effectuera à bord d'un catamaran Lagoon 40 flambant neuf!

 

 

La navigation sera organisée en trois grandes étapes d'une semaine chacune. Chaque semaine faisant l'objet d'un stage.

 

1ère étape: Les Sables d'Olonne (Fance, Vendée) - Vigo (Espagne)

     - Depart prévu debut Mars, les dates exactes sont encore à confirmer.

     - Durée: 7 jours

     - 500 Milles nautiques environ

     - Cette étape traversera le fameux golfe de Gascogne et franchira le cap Finistère. Une navigation soumise aux conditions météo particulière dans ce secteur à cette époque de l'année. Escales possibles: Bilbao, Santander, A Coruna.

 

2ème étape: Vigo (Espagne) - Cadiz (Espagne)

     - Départ prévu mi Mars, les dates exactes sont encore à confirmer.

     - Durée: 7 jours

     - 460 Milles nautiques environ

     - Cette étape longera toute la côte du Portugal et se terminera à l'entrée du détroit de Gibraltar. Une navigation avec très peu d'éscales prévues en raison du peu de ports en capacité d'accueillir les plaisanciers. Escale possible: Lisbonne.

 

3ème étape: Cadiz (Espagne) - St Raphaël (France, Var)

 

     - Départ prévu fin Mars, les dates exactes restent encore à confirmer.

     - Durée: 7 jours

     - 800 Milles Nautiques environ

     - Cette étape franchira le mythique détroit de Gibraltar pour entrer en Méditerranée et s'attaquer ensuite au non moins vénérable golfe du Lion. C'est la plus longue des étapes, c'est pourquoi peu d'escales sont prévues car la moyenne journalière devra être soutenue. Escales possibles: Carthagène, Valence, Barcelone, Iles Baléares.

 

Une expérience de navigation exceptionnelle et une véritable aventure !

 

TARIFS ET CONDITIONS:

Vous pouvez effectuer une ou plusieurs étapes.

Vous apprendrez à prendre part de manière active à la navigation en participant aux manoeuvres, au quarts et aux décisions. Ces stages constituent une immersion en situation réelle de navigation hauturière, mais reste accessible à tous les niveaux, y compris les débutants car vous serez encadré par un moniteur BE expérimenté.

 

Pour cette occasion Voile à la carte vous propose des tarifs exceptionnels:

1 Stage (1 étape): 300€

2 Stages (2 étapes): 500€

3 Stages (3 étapes): 800€

Vous devrez compter une participation à la caisse de bord qui comprendra uniquement la nourriture.

 

Inscriptions et renseignements: Cliquez iciINFOS STAGES

 

Faut il un permis pour naviguer en voilier?

Une question revient fréquemment sur les lèvres de tous ceux qui veulent apprendre à naviguer en voilier : faut-il, en France, un permis pour naviguer en voilier ?

La réponse est NON !

passer un permis voile dans une école de voile sur la côte d'azur

Aucun permis ni certificat n’est exigé pour piloter un voilier de plaisance en France. Mais cette interrogation parait cependant légitime et mérite que l’on s’y attarde un peu.

Pour commencer, il est nécessaire de mettre au point certaines définitions :

  • - Un voilier de plaisance n’excède pas 25m, au-delà de cette longueur, il est donc nécessaire de posséder des diplômes professionnels tels que le « Capitaine 200 » ou le « Capitaine 500 », le bateau étant de facto considéré comme un navire de commerce (transport de passagers).
  • - Un voilier est un bateau dont la propulsion au moteur est secondaire par rapport à sa capacité de propulsion à voile. Ainsi, selon une formule à appliquer, un bateau possédant des voiles et équipé d’un très gros moteur sera considéré comme un bateau à moteur et nécessitera l’obtention d’un permis bateau pour le piloter. La formule tient compte de la masse du bateau et de la surface des voiles. Ainsi il ne sera pas necessaire d'avoir un permis si:

As ≥ 0,07(m LDC)2/3

m LDC étant la masse du navire en condition de charge, exprimée en kilogrammes.

As exprimée en mètres carrés, étant la surface de voilure de toutes les voiles qui peuvent être établies lorsque le navire navigue au près.

 

Remarque: la puissance du moteur n'intervient absolument pas dans la formule !

 

Mais est-il judicieux de laisser des voiliers de cette taille en « libre utilisation », sans aucune garantie que le skipper possède toutes les compétences pour assurer la conduite, la navigation et la sécurité du bateau ?

 

Historiquement, la plaisance à voile n’a réellement pris son essor qu’à la fin du 20ème siècle, et dans les années 60, le nombre de voiliers de plaisance n’était pas suffisant pour justifier la nécessité de règlementer l’activité. L’apprentissage de la navigation à voile s’est donc organisée autour des associations, des clubs de voile et de manière empirique, un apprentissage de bouche à oreille, l’art de la navigation se transmet de manière plus ou moins traditionnelle, entre amis, la famille etc…

Les plaisanciers sont restés attaché à cette liberté et cela a contribué à construire une véritable philosophie de la navigation à voile en France, grand peuple de marins.

De nos jours, la plaisance à voile s’est considérablement développée au point que la plupart des ports de plaisance sont saturés. Le trafic près des côtes s’est multiplié et les bateaux étant plus accessibles techniquement et financièrement, cette pratique s’est démocratisée au point d’être maintenant accessible à une grande partie des classes moyennes et des personnes n’ayant aucun lien particulier avec la mer à la base.

L’augmentation du nombre de pratiquants engendre inévitablement une augmentation du nombre d’accidents potentiels.

Alors, faut-il règlementer ou pas ?

 

Les avis sont évidemment partagés, et ils diffèrent en fonction du point de vu de chaque personne ou organisme concerné : les plaisanciers eux-mêmes, les non pratiquants, les professionnels du nautisme, les forces de l’ordre, le gouvernement…

 

Mais au-delà des avis subjectifs et des intuitions plus ou moins pertinentes, est-il possible d’évaluer objectivement la nécessité de la mise en place d’un permis voile ?

 

Certains pays Européens ont décidé de mettre en place un permis comme en Suisse, Belgique, Italie, Espagne, Allemagne et en Croatie. La France fait donc figure d’exception. La question est : est-ce que cela à contribué à faire chuter le nombre d’accident ? La réponse est clairement NON ! De plus, force est de constater que les accidents en bateaux à moteur restent bien plus nombreux que les accidents en voilier, alors que les conducteurs de bateau à moteur possèdent un permis.

Cela peut paraître étrange…

 

Quels sont donc les réels facteurs accidentogènes ?

On peut établir la liste suivante :

  • - Le manque de connaissance du milieu marin
  • - Le manque de compétences techniques
  • - La sous-évaluation des risques liés à la pratique de la voile
  • - Les comportements dangereux

En résumé, les accidents sont la plupart du temps liés à des problèmes de responsabilisation.

 

La détention d’un papier officiel attestant de votre capacité à être responsable est-elle un gage de responsabilisation ? Personnellement, j’en doute fort.

Est-il nécessaire de se former avant de prendre la mer avec un voilier : la réponse est OUI sans aucun doute possible.

La navigation à voile nécessitant un large éventail de connaissances, les débutants se découragent rapidement à prendre la mer sans formation préalable devant l’ampleur de la tâche et cette notion de responsabilité qui apparait de manière évidente dès l’instant où on monte sur un voilier.

La grande majorité des plaisanciers à voile se sont donc formés de leur propre initiative avant de prendre la mer, conscients du poids de cette responsabilité et qu’il est impossible de prendre du plaisir dans une activité à risque sans un minimum de maîtrise.

Quand aux quelques inconscients qui décident de prendre la mer sans rien savoir sur le sujet, en pensant que puisque s’est autorisé ils peuvent le faire, je ne pense pas qu’un permis voile les rendraient plus responsables, ceux-là auraient de toute manière un comportement à risque car leur attitude est à risque.

Il me parait donc inutile d’entraver la liberté d’assumer volontairement cette responsabilité.

La mer est un des derniers vestiges des espaces libres, c’est ce que nous recherchons en tant que passionnés, si cela pouvait le rester encore un peu cela ne serait pas une mauvaise chose.

ecole de voile pour apprendre à naviguer à antibes, cannes et golfe juan

 

Voile à la carte sur Facebook et Youtube

Abonnez vous à la page Facebook et à la chaine youtube de Voile à la carte!Suivez l'actualité de l'école de voile et les dernières vidéos pour apprendre à naviguer:

Facebook "voile à la carte"

Chaine Youtube

 

prenez des cours de voile

 

Stage croisière Septembre 2016

Dates du stage du mois de septembre modifiées.

En raison d'un changement dans le planning initial, le stage croisière en méditerranée prévu initialement du 18 au 23 septembre  2016 est décalé du 25 au 30 septembre 2016

Les Stages croisière 2016

Embarquez pour 6 jours consécutifs !

Ces stages permettent de vivre une expérience de croisière à la voile en immersion totale, en combinant l'apprentissage et la détente.

Lire la suite...